Horns partie 1 : Savior
notation: +4+x

Il était foutu et le meilleur dans l'histoire c'était qu'il le savait. Dès l'instant où il avait vu la tête de l'homme à qui il avait été vendu, il avait compris qu'il ne lui restait pas très longtemps à vivre. Il ne sentait plus les coups sur son corps ni la douleur qu'ils auraient dû provoquer. Au final ce n'était peut être pas plus mal. Il avait 17 ans et il allait mourir parce qu'une bande de joyeux tarés en avaient décidé ainsi… Belle perspective d'avenir. L'odeur acre et le goût métallique du sang lui agressaient la gorge. Cherchant un point d'attache, il rouvrit les yeux à la recherche d'une vision un peu plus rassurante que celle de sa proche agonie. Son regard se noya dans les silhouettes mouvantes des cultistes, dans la masse de capes il repéra une ombre plus frêle que les autres. Quelqu'un l'observait d'en haut, au milieu des colonnes. S'agrippant à cet observateur inconnu il fit passer une prière dans son regard.

"Qui que tu sois… Sors moi d'ici…"

Elle se stoppa net faisant signe à ceux qui la suivaient de faire de même. Quelques mètres sous elle, un jeune homme était enchaîné au mur. Ses cheveux blancs masquaient une partie de son visage et sa poitrine se soulevait irrégulièrement. Les nombreuses blessures qui le couvraient, laissaient présager des traitements qu'il avait subis. Lentement, il releva la tête croisant son regard. Elle perçut clairement le message qu'il lui hurlait de ses iris bleus:

"Qui que tu sois… Sors moi d'ici…"

D'un coup de coude, elle attira l'attention de l'homme qui rampait quelques mètres devant elle.

"Jeff ?"

Surpris que son second fasse usage de la parole, le sus-nommé Jeff se retourna.

"Sonya ?"

Elle se contenta de diriger de nouveau son regard vers le pauvre adolescent attaché contre la pierre glaciale. Instinctivement Lightning suivit le regard de sa partenaire jusqu'à rencontrer celui du prisonnier. Celui-ci regardait de nouveau vers le sol. Sa peau palissait à vue d'œil.

"Okay et tu veux qu'on fasse quoi ? Ces mecs sont dangereux je te signale…"

Un frisson parcourut son dos. Elle ne pouvait pas le laisser là… Elle ne devait pas le laisser là. Si elle partait d'ici sans avoir tenté quoi que ce soit, elle s'en voudrait toute sa vie et ça, elle en était certaine. Dans un presque aveu, elle murmura : "C'est qu'un gosse…" Sa voix avait tremblé. Lançant de nouveau un regard à sa partenaire, le commandant posa la main sur sa rapière.

Une violente douleur lui transperça l'abdomen le sortant de son sommeil sans rêves. Il avait mal… Tellement mal… La soudaine douleur fut remplacée par une chaleur assez agréable contre son torse. Quelqu'un ? Qui ? Lentement il ouvrit les yeux. Il était sur le dos de quelqu'un… Il était… sauvé ? Son porteur ne semblait pas bien fort mais pourtant il le maintenait sans peine. Une masse épaisse de cheveux bruns lui faisait face, cherchant un peu de réconfort, il enfouit son visage dans ce nuage noir. Une odeur de sang et de sueur lui parvint. Il n'en pouvait plus de cette odeur. Le sang, la violence, la mort… La peur. La peur… Sa peur ? Sous le sang, une autre odeur lui parvint dans quelque chose de plus léger, de plus rassurant. Il resserra son étreinte autour du cou de son mystérieux sauveur et il enfonça son visage plus loin dans la masse noire.

"Ça y est ? Tu te réveilles ?"

Une voix de femme grave mais chaleureuse. Une main se posa sur ses cheveux. Un frisson d'effroi parcourut son dos, elle ne devait surtout pas savoir… Elle ne devait pas le toucher… Si elle réalisait ce qu'il était, elle dirait à l'homme de la poser et il se retrouverait seul. Encore une fois. Son souffle se coupa brusquement, la main de la jeune femme avait buté dans quelque chose sur le haut de son crâne, enfoui sous ses cheveux.

"Tiens ? C'est quoi ça ? T'as un truc sur la tête ?"

Elle avait trouvé, elle savait maintenant ce qu'il était… Un monstre. Une créature ratée, née avec une tare. Elle avait trouvé l'une des deux petites cornes qui ornaient sa tête. Il était foutu et deux fois en une seule journée, ce n'était pas un bon calcul.

"Qu'est ce qu'il a Sony ? Il est blessé ?"

Une autre femme s'était approchée. Lentement, il sentit des larmes couler le long de ses joues, le nœud qui enserrerait ses cordes vocales se délia laissant des mots désarticuler s'échapper de sa gorge. Il ne voulait pas rester seul, il se sentait bien. Pour une fois dans sa vie il se sentait bien… Une toux insistante le secoua, entre deux sanglots, il tenta de formuler une phrase cohérente mais rien ne sortit. Il se contenta de lever le regard vers la femme au cheveux noirs, faisant passer un nouveau message visuel espérant que ce petit tour de passe-passe fonctionne de nouveau.

"S'il vous plait, ne me laissez pas là…"

Mais le visage face à lui restait froid, caché sous ce masque noir et cette longue mèche de cheveux bruns.

"Tu sais, je m'emmerderai pas à te trimbaler si on allait te laisser là mon gars… C'est quoi ton nom d'ailleurs ?"

C’était l'homme qui avait parlé. Le blessé se releva, un peu trop violemment, réveillant cette douleur dans son abdomen qui l'avait sorti de son inconscience. Comment avait-il compris ce qu'il leur demandait ? Il s'en fichait pas mal après tout.

"Dante… Dante Azureo. Merci de m'avoir sauvé…"

Un grand éclat de rire suivit. Il était perdu, il ne savait pas ce qui avait causé ce fou rire si soudain. La femme au masque se tourna vers lui.

"On va dire ça mon grand. Bienvenue chez l’Insurrection du Chaos, survie non-garantie !"

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License