Le méchant
notation: +5+x

Ça faisait deux ans maintenant.
Il m'a pas manqué ce binoclard.
Il devait faire remettre le rapport d'activité annuel de NightWatch au coordinateur général des opérations.
Il devait aussi lui donner celui de l'année passée.
C'était les raisons officielles de sa venue.
En réalité, s'il était là, c'était parce qu’il trouvait que le coordinateur commençait à prendre la confiance vis à vis de NightWatch, et il n'aimait pas ça.
Je vais lui rappeler que la haine ne s'efface pas aussi facilement.

Il entra.
Le coordinateur n'avait pas beaucoup changé.
Il avait un peu vieilli, mais ça ne se voyait pas vraiment.
Dans le fond de la pièce, deux gardes, armés.
Il a peur.
"- Bonjour, ça fait longtemps. Nouveau bureau ?" commença Lightning.
- Oui, et vous avez un an de retard sur le bilan des activités.
- Je viens vous donner les deux en même temps, moins je vous vois, mieux je me porte.
- Très bien, posez-les là."
Jeffrey posait deux dossiers sur la pile que le coordinateur lui avait montrée.
Il réfléchit rapidement.
Un sourire se dessina sur ses lèvres.
"- Il y a une autre raison à ma venue. reprit-il.
- De quoi s'agit-il ? demanda le binoclard, se redressant sur son fauteuil, tremblant légèrement.
- J'ai une question, vous ne faites que transmettre les ordres, c'est bien ça ?
- Euh, oui pourquoi ?
- Avez-vous reçu des ordres à mon sujet ?
- Aucun
- Très bien."
Il s'adressa aux gardes au fond de la pièce.
"- Il n'a aucun ordre à vous transmettre à mon sujet, et il n'a pas les autorisations pour vous en donner. Moi en revanche, je vous ordonne de ne pas réagir, quoi qu'il se passe dans ce bureau."
Il sourit au coordinateur.
"- Bien tenté, mais on ne m'intimide pas comme ça. Je hais les procédures, mais j'en connais les moindres failles. Donc, maintenant, on peut discuter sérieusement."
Jeffrey sortit sa rapière.
"- Je trouve que vous prenez la confiance un peu trop vite. Je viens juste rappeler à votre bon souvenir que je suis toujours vivant, et que si vous prenez la confiance, vous ne le serez plus pour longtemps. Donc je vous propose une chose très simple : foutez nous la paix. Ne faites rien pour ou contre NightWatch, et je ne reviendrai pas. Si je reviens, je ferai plus que pointer cette rapière sur vous."
Il rangea sa rapière.
"- N'oubliez pas, NightWatch n'a subit aucune défaite, et je suis plus utile que vous ici. Nous ne jouons pas au même niveau, donc ne vous croyez pas fort, vous ne l'êtes pas."
Il ouvrit la porte.
"- Au plaisir de ne jamais vous revoir, Binoclard." termina-t-il.
Voilà pourquoi il détestait les procédures et les ordres : c'était si simple de faire jouer les failles en votre faveur que le système entier n'avait plus aucun sens.
Si cela lui avait fait plaisir de menacer le coordinateur en chef ?
Des fois, pour faire le bien, tu dois être le méchant.
Il fallait que ça soit fait, on se fichait de savoir si c'était juste ou pas.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License