Retour sur le terrain
notation: +7+x

Un bureau, des dossiers, de la paperasse…
Il posa son café sur la table, et s'assit dans son fauteuil.
Il prit le dossier du haut de la pile.
Il ouvrit la chemise d'un jaune fade, et regarda la première page.
Il frémit à la vue du premier sigle figurant dans le coin en haut à gauche.
Un œil pleurant au regard perçant.
NightWatch
À coté de cet œil se trouvait un autre emblème.
une flamme dont s'écoulait du sang.
BleedingSun
Si ces deux logos figuraient en haut du dossier, le doute sur la nature du contenu n'avait plus que peu de place.
Dans un bandeau rouge sang en haut de la page figurait l'intitulé qui confirmerai ses doutes.
"Rapport d'incident interne au personnel"
Ce n'était même pas un peu étonnant
Il survola les témoignages dans le dossier.

Trois agents de BleedingSun s'étaient disputés avec une fille de NightWatch.
La raison de la dispute aurait étonné n'importe qui ne connaissant pas cette fille au moins de réputation.
Elle était entrée dénudée dans la cantine, les agents se sont permis quelques blagues salaces, et l'un d'eux avait tenté des avances qu'il avait appuyé d'un "contact physique" avec la fille.
L'agent Maevah s'était défendue en frappant violemment l'agent, et les deux autres étaient allés porter secours à leur collègue.
La bagarre durait depuis quelques minutes et montait en intensité, et quelques agents de BS avaient jugé bon de prêter main forte à leurs amis.
Puis, le Commandant Lightning était arrivé sur les lieux.
Il n'avait pas réagi au début, les disputes et bagarres étaient fréquentes.
Puis, la bagarre tournant au pugilat, l'agent Maevah avait commencé à utiliser ses armes.
Le Cm. Lightning avait éteint la lumière, et le silence se fit.
Le calme était revenu avec la lumière, quelques instants après.

Il déglutit en voyant le titre de la section suivante dans le dossier.
Le bilan de l'incident se résumait à quelques blessures mineures et une fracture à la jambe gauche pour l'agent Maevah.
Du coté de BleedingSun, on avait 4 morts, 2 blessés graves, 3 blessés superficiels, et une personne qui n'avait qu'une légère coupure au niveau de la gorge.
Il referma le dossier.
La seule chose qui pouvait le consoler était le fait que les agents de BleedingSun était à l'origine de l'incident, et que si cette affaire était étouffée, ils ne se plaindraient pas.
Il referma le dossier, et apposa un sceau "Classé" d'un coup de tampon.
Il prit le dossier suivant sur la pile.
Un sigle en haut à gauche.
Simeris
Un rapport d'incident.
C'était rare d'entendre parler d'eux, ils ne faisaient pas de vagues d'habitude.
Il lut le rapport rapidement.
Un nouvel élément, "Eina Ilitv", avait mis des colorants un peu partout dans la cafétéria et sur ses occupants lors de son passage.
Le personnel de maintenance se plaignait.
Il écrirait une lettre à Simeris dans l'après-midi.
Il posa le dossier sur le coté.
Le prochain papier sur la pile n'était pas un dossier, mais une lettre.
Il l'ouvrit et la lut.
Il tressaillit.
Il lui était demandé de se rendre sur le terrain pour coordonner une opération d'envergure immense qui pourrait bien rapporter des informations inestimables à l'Insurrection
Il fallait donc que sa présence sur le terrain soit requise, pour éviter une fuite d'informations si l'opération était préparée en avance, et pour pallier au risque de ne plus avoir la situation en main en cas de riposte.


"Nous attaquons donc un bâtiment abritant une réunion de groupes de mercenaires et de GDI mineurs qui veulent s'allier.
Les cibles seront nommées selon leur bataillon, et numérotées.
Nous n'avons pas toutes les informations sur tous les individus, notamment le bataillon cible L, dont l'existence n'est pas vraiment confirmée vu le manque d'informations à leur sujet…"
La salle de conférence.
Une immense salle dans laquelle étaient regroupés tous les agents un peu gradés pour le briefing de ce qui pourrait bien être l'une des plus grosses opérations de l'Insurrection.
Il était sur une estrade, accompagné des Coordinateurs.
Face à lui, une foule d'agents.
Tous ces visages lui étaient familiers, et bientôt, ils allaient se battre tous ensemble.
"L'opération se fera de nuit, pour avoir une puissance d'assaut optimale et l'effet de surprise.
Le terrain sera découpé comme ceci : 24 zones. Les zones de fin d'alphabet sont les plus sécurisées.
Chaque zone est divisée en 9 points de passages, plus on est proches de 1, plus on est proche de la zone précédente, plus on est proche de 9, plus on est proche de la zone suivante.
Sinon, les formations sont celles standards. Aucune question ?"
Évidemment, pas un bruit, après le briefing assommant qu'ils venaient de subir.
Il les regardait fièrement.
Ils se chamaillaient souvent, parfois ça dégénérait, mais au fond, ils savaient qui était le vrai ennemi ici.
Il fut surpris de voir le Commandant Lightning adossé au mur du fond, les bras croisés.
Il s'attendait à ne pas le voir, comme c'était le cas pour les autres membres de NightWatch.

L'heure était arrivée.
Cette opération allait débuter.
Il posa le dossier qu'il lisait sur son bureau, se leva et se dirigea vers la porte.
En sortant, il lança un dernier regard à son fauteuil, bien rangé derrière un grand bureau de bois.
Même si ce n'était que le temps d'une opération, ça faisait longtemps que ce fauteuil n'avait pas été inoccupé durant une opération, très longtemps.


Tout se déroulait parfaitement.
Il était dans une caravane de coordination.
L'intérieur de la caravane était tapissé d'écrans et de plans de la région.
Trois coordinateurs étaient assis devant des postes.
La caravane de coordination principale.
D'ici, il donnait les ordres aux différents bataillons, il pouvait suivre les déplacements grâce aux écrans, et réagissait dès qu'il fallait.
Même si un observateur non-habitué aurait pensé qu'il n'arrivait pas à suivre le rythme, tout était parfait.
Il parlait quasiment en continu, faisait les cents pas, passait d'un moniteur à l'autre.
Tout était parfait.
L'attaque surprise avait fait mouche, les ennemis n'avaient pas riposté avant de longues minutes, et la débandade avait régné assez longtemps pour que cette opération tourne en faveur de l'Insurrection.
Presque toutes les EIT étaient là, même NightWatch, qui avait donné le coup d'envoi, et était en ce moment en train de décimer les dirigeants ennemis.
Son oreillette grésilla
"- Cible B2 éliminée, on se divise suivant la formation P2, l'équipe A se dirige vers le point de passage E8 en passant par la zone F, l'équipe B vers E9 en contournant par la zone G pour prendre à revers le bataillon cible D, et l'équipe C se dirige vers E8 par la zone H pour s'occuper des cibles D1 et D2. Revenge terminé."
Il écoutait en regardant l'affiche sur sa droite, découpant le terrain d'opération en zones.
La zone couverte était extrêmement vaste, et les zones F, G et H étaient dans un coin légèrement montagneux et assez isolé.
Il jeta un coup d’œil sur l'une des affiches de gauche, puis sur le moniteur principal.
"- D'accord, aucune précaution, la zone est dégagée et le contact se fera sans incidents, restez vigilants, on a perdu la trace du bataillon cible L, position probable du coté de la zone V, aux alentours du point de passage V9. Guidance Star terminé."
Il se tourna vers la gauche, un marqueur veleda à la main.
Une affiche résumant la situation de base de l'ennemi ainsi que les effectifs adverses était accrochée au mur.
Il barra le nom de la cible B2 d'un trait de feutre.
Il regarda la situation.
Tout jouait en leur faveur.
Il se tourna vers les moniteurs.
"- SunRay, le bataillon cible F s'approche de vous par la zone J. Point de rencontre estimé au niveau du point de passage J8. Ils sont poursuivis par l'équipe CaC-3 qui les course selon la formation W. Soyez prêts à un affrontement imprévu. Les chances de victoire estimées sont très fortes. Guidance Star terminé."
"- On est prêts à les accueillir, aucun problème. On continue notre avancée juste après. SunRay termi…" Un grésillement mit fin à la communication.
"- SunRay, vous m'entendez ?"
Un grésillement fut la seule réponse qu'il reçut.
"- Revenge, vous me recevez ?"
"- Eyebsolute, vous me recevez ?"
"- Complotiste, vous me recevez ?"
Aucune réponse ne vint récompenser ces tentatives.
Il s'adressa à l'un des trois coordinateurs.
"- Cyclop, on a plus de communications.
- On tente de rétablir, il faut envoyer une équipe au niveau de la borne relais.
- J'y vais aussi, je dois reprendre de là-bas, je passe sur le canal radio en attendant.
- Vous êtes sûr ?
- Oui, j'ai juste un peu perdu la main, mais c'est pas une guerre qui va me faire peur.
- OK, on gère ça pendant votre absence.
- Parfait. La bataille approche de son terme, et on a littéralement dominé du début à la fin, donc faut pas se relâcher."
Il enfila un gilet pare-balle, attacha sa ceinture tactique, et attrapa la bandoulière du fusil d'assaut qui était posé sur une table dans la caravane.
Il régla son oreillette.
"- CaC-9, on doit bouger, on se dirige vers le point stratégique Z1 en passant par la zone sécurisée Y, plus précisément par les points de passages Y8 et Y9. Départ dans 3 minutes. Guidance Star terminé."
Autour de lui se réunit une vingtaine d'hommes.
24 plus précisément.
2 avaient du matériel de réparation.
2 avaient du matériel d'assaut.
4 avaient la borne relais annexe.
Il attrapa son casque, et remercia d'un hochement de tête le lieutenant qui le lui avait tendu.
Il posa son masque tactique.
"- Départ dans 15 secondes."
Il ajusta son gilet.
Ça faisait des années qu'il n'avait pas ressenti ça : L'adrénaline du combat.
Il était allé sur le terrain depuis le début de son service au poste de CCO, mais c'était pour guider depuis la caravane.
Il n'y aurait aucun affrontement : Le chemin est sécurisé et les alentours n'accueilleraient aucun combat de toute l'opération.

Le groupe avançait bien, et comme prévu : aucun incident.
Ils arrivèrent à la borne relais.
Les ingénieurs s'affairaient, tandis que les soldats montaient la garde.
"- Cyclop, aucun incident ? Guidance Star terminé"
"- Rien de notable Chef ! Cyclop terminé"
Parfait
Cette opération était un succès, et une telle victoire pour l'Insurrection ne pouvait qu'être bénéfique.
"- Chef, y a un problème. l'appela un ingénieur
- Que se passe-t-il ? Dit-il en allant vers celui qui l'avait appelé
- La borne est pas tombée en panne. On dirait qu'elle a été cassée par un choc.
- Un choc ? La zone est sécurisée pourtant. Une balle de sniper perdue aurait pu atteindre la borne ?
- Ce n'est pas une balle, on dirait que les parties fines du métal ont été coupées. C'est du travail de précision, si c'est quelqu'un qui a fait ça, alors il connaissait le modèle.
- Les plans auraient fuités ? Tant pis. Par contre, cette histoire m’inquiète. Dépêchez vous de terminer ça, qu'on puisse avoir plus d'infos."
Un léger cri le fit se retourner.
Il vit les agents qui étaient derrière lui tomber au sol, le sang giclait.
Merde
"- Attention ! On nous att…"
Commença-t-il en se retournant.
La vision de ce qui était derrière lui le terrifia.
Il vit du sang gicler, et les hommes tombaient les un après les autres.
Il entendit dans son oreillette.
"- Cible D1 éliminée, on se dirige vers D2. Revenge terminé"
"- LA ZONE EST PAS SECU…"
Il sentit le froid contre la gorge.
Une lame noire comme la nuit, était posée contre elle.
Face à lui se tenait un homme qu'il ne connaissait pas.
Ce type était littéralement un inconnu, qui n'avait pas été évoqué dans le briefing.
Un masque recouvrait le haut du visage de l'homme, une multitude de fines fentes laissaient apercevoir un œil droit argenté, et l’œil gauche était entièrement masqué.
À la vue de cet œil empli de haine, il savait déjà une chose : Cet homme n'était pas Jeffrey.
L'homme enleva son masque.
Son visage avait beaucoup changé depuis la dernière fois qu'il l'avait vu.
Ses cheveux avaient pris une teinte grise, et une large balafre couvrait l’œil gauche.
Face à lui se tenait un homme qu'il ne connaissait que trop bien.
Ce type était littéralement un invité surprise, il n'était pas censé être là.
Il porta la main à son oreillette.
"- L'ex-agent Eclipse est là, envoyez des renforts, prévenez Rev…"
Sa tête percuta le sol.
L'assassin attrapa l'oreillette, la détacha de l'oreille de Rives, et la porta au niveau de sa bouche.
"- Terminé." dit-il simplement
Il jeta l'oreillette au sol, fit un signe aux silhouette qui se dessinaient dans la nuit.
Bientôt, le calme revenait sur les lieux.
Peu après, l'opération prenait fin, la victoire de l'Insurrection étant presque immaculée, à un détail prêt : même si ce n'était qu'une opération, ce fauteuil restera inoccupé pendant longtemps, très longtemps.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License