Crocs de la Terreur
notation: +1+x

Objet : Crocs de la Terreur
Taille : Varie entre 10 et 40 micromètres de longueur, 10 à 50 micromètres de largeur
Vivant : Oui
Conscient : Oui
Potentiel/Actuels Dangers : Contamination et infection du personnel et d'autres objets vivants
Vêtements/Armes requis : Combinaison de protection biologique de Type II
Emplacement : Installation : Cardboard-7
et1b.jpg
Une instance de l'objet, agrandie cinq -mille fois ; semble avoir développé de petites pinces semblables à des couteaux. Le fond de l'image a été retiré. 

Procédures d'utilisation :
Avant l'activation, tous les membres du personnel doivent être informés de l'usage de l'objet et évacués jusqu'à l'installation ''Refuge-19'' et tous les objets/instances d'objets, incluant les instances de cet objet, doivent être temporairement relocalisées à la Base Une jusqu'à la fin du test et que toutes les instances de l'objet soient reconfinées ou éliminées. Avant tout test, la pièce désignée pour le test doit être complètement stérilisée et toute trace de bactéries ou matières organiques doit être recherchée. Si le test est positif, le processus de nettoyage et d'assainissement doivent être répétés jusqu'à ce que tous les tests soient négatifs. Durant l'activation, la salle de test doit être fermée hermétiquement pour empêcher toute tentative d'évasion de sujets infectés1 ou d'instances de l'objet. Tous les lieux utilisés pour tester l'objet doivent être nettoyés et stérilisés par des sujets de test avant de pouvoir être réutilisées normalement. Tous les os laissés par l'objet durant le test doivent être conservés/stockés dans une chambre froide après tests. Si aucune demande de prolongation du stockage des os dans la chambre n'a été enregistrée au bout de dix (10) jours, alors tous les os dans la chambre froide doivent être incinérés.

Si un membre du personnel, sujet de test ou objet présentent les symptômes cités ci-dessous, une brèche de confinement de Classe-F est à déclarer et l'installation doit être mise en quarantaine pour une durée indéfinie jusqu'à que tous les organismes infectés soient éliminés et que les instances indésirables de l'objet sont détruites. Dans le scénario que deux tentatives de désinfecter l'installation ''Cardboard-7'' échouent, trois (3) équipes de Frappe Lourde en service doivent être transportées jusqu'à l'installation et doivent faire évacuer tous les objets et membres du personnel survivants non-infectés. Après évacuation, l'installation doit être détruite par n'importe quel moyen et l'installation ''Cardboard-7'' doit être relocalisée à au moins 250 kilomètres de l'ancienne installation. Tous les membres du personnel survivants doivent passer un examen psychologique et physique minutieux avec un suivi d'une durée de 3 mois et doivent être envoyés dans une autre installation que la ''Cardboard-7''.

Les symptômes de l'infection par une instance de l'objet incluent :
- Douleurs à l'endroit de l'infection
- Nausées
- Démangeaisons
- Spasmes musculaires
- Convulsions
- Anémie
- Leucopénie
- Perte de mémoire/ perte des fonctions cognitives
- Perte des sens
- Perte des muscles
- Arrêt des organes

Tous les secteurs de l'installation ''Cardboard-7'' doivent être équipés avec un système de filtration industriel de classe-9 à tout moment pour empêcher l'accumulation de poussière dans l'installation. Cinq détecteurs de poussière doivent être placés autour de la cellule de confinement de l'objet à tous moments. Si des poussières sont détectées dans l'air de quelque partie de l'installation que ce soit, une brèche de confinement de niveau 4 est à déclarer et toutes les instances de l'objet doivent être localisées et confinées et des systèmes d'aération supplémentaires doivent être installés. Tous les filtres du système d'aération doivent être remplacés quotidiennement.

Rapport :
94 % (Voir Appendice A) des instances de l'objet prennent la forme d'un insecte/arachnide microscopique dont la taille varie de 10 micromètres à 50 micromètres de large en fonction de son prédécesseur, de son emplacement et de la méthode d'infection. Toutes les instances se nourrissent de cellules, expulsent des gaz d'échappement, et se reproduisent de manière asexuée. La plupart de ces instances ressemblent soit à un Acilius sulcatus, un type de scarabée d'eau, ou à un Artoriopsis expolita, une espèce d'araignée mais certaines instances récentes ont des traits communs avec des espèces d'insectes, arachnides et reptiles. Toutes les instances de l'objet sont entièrement mécaniques et électroniques. Des microprocesseurs sont visibles sur leurs exosquelettes en métal. Des outils métalliques peuvent remplacer certains appendices/organes attendus. Toutes les instances de l'objet contient au moins un estomac, un moteur simple, une batterie, un système de refroidissement, un émetteur-transmetteur2 et une boîte noire dont le volume est d'approximativement 1/5 du volume total de l'entité3 dans la partie la plus large de son corps. Chacun de ces organes basiques est relié à un autre via une série de tubes interconnectés et des systèmes de pompes qui transfèrent du fluide pour chaque organe incluant le processeur de l'objet. Des tests ont démontré que les instances de l'objet doivent se nourrir de cellules vivantes pour survivre et sont capable de vivre pendant trois heures sans nourriture.

Quand une instance de l'objet trouve/est introduite dans un organisme, toutes les instances dans un rayon de 1,6 kilomètres seront informées via l'émetteur-récepteur et vont tenter de rentrer dans le corps de l'organisme. Toutes les instances se sont montrées capable de forer/casser la plupart des substances non-anormales et non-magnétiques et sont capable de glisser sur de courtes distances et de s'accrocher sur des particules de poussières pour se transporter dans l'air. Une fois qu'elles ont atteint l'organisme, ci-après dénommé ''sujet'', toutes les instances de l'objet entreront dans le système circulatoire du sujet via l'utilisation de tous les appendices coupants qu'ils ont développés. Ce processus prend environ deux à trois heures.

Une fois qu'une instance de l'objet est entrée dans le système sanguin du sujet, elle va immédiatement commencer à manger et dissoudre toutes les cellules vivantes qu'elle trouve en voyageant à travers le système sanguin du sujet, semblant favoriser les cellules des organes vitaux, de la graisse et des muscles. Après qu'une certaine quantité (supposée être entièrement aléatoire) de cellules aient été dissoutes, l'objet expulsera de son organe reproductif une réplique de lui-même montrant les mêmes conceptions et fonctions, excluant une adaptation qui permet à l'objet de mieux exploiter et de se nourrir de son environnement. La durée de vie moyenne de chaque instances de l'objet peut varier de cinq à vingt-quatre (24) heures avec nourriture et de dix (10) minutes à une heure sans nourriture.

Appendice A
Depuis le █/██/20██, le personnel de l'Insurrection a trouvé la fréquence exacte de l'émetteur-transmetteur de l'objet. Bien que le personnel de l'Insurrection n'a pas encore décodé les informations qui sont envoyées à travers cette fréquence, ils ont été aptes à localiser chaque instance de l'objet avec le signal envoyé, ainsi que le nombre exact d'instances parmi plusieurs milliers.

Appendice B
Les logs de tests enregistrés depuis les échantillons de l'objet contenu

Appendice C
Rapport d'incident impliquant la fuite d'un sujet de test infecté par les instances de l'objet.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License